new design times

La Presse et la Victoire de Trump

On a beaucoup accusé la presse et les médias en général d’avoir une lourde responsabilité dans l’élection de Donald Trump. Voici un exemple concret dans un journal français,  Le Monde, journal qui s’est souvent illustré dans ce domaine.
Dans un article publié en première page du Monde du 13 décembre 2016 on peut lire “Le futur locataire de la Maison Blanche, connu pour son racisme antimusulman ». Il serait intéressant que le Monde nous explique quel est la race commune entre un musulman de Mindanao, un musulman d’Indonésie, du sud de la Chine ou du nord du Nigéria. En dehors de la religion il n’y en a pas d’autre. Il faut en conclure que quelqu’un qui est opposé à la religion chrétienne est un raciste anti-chrétien, comme le furent bien de nos illustres révolutionnaires de 1789.  Si l’on suit Le Monde on pourrait parler aussi du racisme anti-chrétien des musulmans de nombreux pays, les chrétiens d’Orients en témoignerons facilement. Et je suis bien sûr qu’en allant un peu plus loin on pourrait trouver au Monde des « racistes anti-chrétiens ». Ces amalgames simplistes, que l’on retrouve souvent dans les dictatures pourraient bien se retourner un jour contre leurs auteurs car ils ouvrent la voie à des dérapages dangereux.  D’une façon générale la presse a de plus en plus tendance à se comporter elle-même exactement comme ceux quelle combat. Aux USA un des exemples les plus visibles est le Washington Post, vénérable journal créé avec une forte éthique en 1877 par Stilson Hutchins, un démocrate du Missouri. Stilson Hutchins affirmait « Un journal a un devoir vis-à-vis de l'ensemble des lecteurs et ne doit pas être le serviteur d'une faction ou d'un intérêt économique particulier ». Manifestement à la suite du rachat de ce journal par l’un des fondateurs d’Amazon ces principes ont été totalement oubliés. En témoigne par exemple l’envoi d’une équipe de journaliste pour espionner Monsieur Trump et vérifier qu’il ne triche pas quand il joue au golf!

Share

Commentaires

Malheureusement la plupart des lecteurs ne lisent que les titres. Cela ne favorise pas une presse de qualite. Plus personne ne prend le temps et de distance
charles barth
De nombreux articles dans ce sens Les lecteurs préfèrent une présentation des faits et leur analyse et non pas des journalistes qui essaient de vous imposer leur opinion.
Eskinou

Ecrire un commentaire

.
.